Le vendredi 25 mai dernier, les gens se sont mobilisés à travers l’Afrique pour exprimer leur engagement à maintenir les combustibles fossiles sous terre en menant des actions courageuses qui ont une fois de plus défié les entreprises.

Cliquer ici pour voir les photos des actions menées par Libérons-nous le vendredi!

Lephalale, Afrique du Sud. Photo prise par Greenpeace Africa, Shayne Robinson, 25 Mai 2018

Libérons-nous s’est opposé à la construction de la Centrale à charbon à Lamu au Kenya – a demandé à la Banque de Développement de l’Afrique Australe de ne pas financer  le projet Thabametsi, ou tout autre projet d’exploitation des mines de charbon en Afrique du Sud – a sensibilisé les communautés de la région Est du Ghana (Dome, Asayansu, Kwesi Kunde, Fori) à promouvoir et distribuer les solutions d’énergies renouvelables.

En menant des actions fortes impliquant des gens à travers le continent, Libérons-nous des combustibles fossiles a attaqué de front l’industrie des combustibles fossiles, en affichant l’énergie dont nous pouvons faire preuve lorsque nous agissons de concert.

Goma, République Démocratique du Congo

La seule façon de vaincre l’industrie des combustibles fossiles, qui est en train de détruire notre climat, est de nous rassembler tous et révéler sa vraie nature: une industrie immorale et dangereuse qui va à l’encontre d’un avenir sûr.

Lamu, Kenya

Alors que la planète devient dangereusement chaude, notre plus grand espoir collectif est que ce mouvement continue de croître en taille, en force et en audace.  La manifestation du vendredi est une preuve de ce dont nous sommes capables de faire si nous agissons de concert.

Abuja, Nigéria

Dans tous les pays où le mouvement a été suivi vendredi — Côte d’Ivoire, Afrique du Sud, Nigéria, Égypte, Zambie, Sénégal, Kenya, Togo, Ouganda, Ghana —les actions contre les combustibles fossiles et en faveur des énergies renouvelables vont continuer, avec plus de force que jamais.

Parce que partout dans le monde, les populations savent reconnaître les signes qui ne trompent pas: notre planète se réchauffe, les énergies renouvelables deviennent plus abordables et l’industrie de combustibles fossiles entre dans une crise financière. Il est temps de résister à son pouvoir et à sa pollution.

Bargny, Sénégal

Ce mouvement continuera de croître sous toutes ses formes:  le désinvestissement des combustibles fossiles, le blocage de l’extraction et du transport des combustibles fossiles, l’interdiction de la fraction hydraulique, l’arrêt de la construction de nouvelles centrales à charbon, la fin des subventions pour les énergies fossiles, des engagements garantis vers une économie basée sur des énergies 100% renouvelables.

Mais notre travail ne s’arrête pas là. Jamais une transition rapide vers l’énergie renouvelable n’a été aussi urgente; pour l’assurer, nous devons continuer de nous organiser, de nous mobiliser et faire campagne.

Bien que Libérons-nous 2018 est maintenant terminée, vous pouvez participer aux campagnes et mobilisations en vous inscrivant à la liste de diffusion de la plateforme deCOALonise.africa, ou en vous impliquant dans la mobilisation mondiale, Rise for Climate.