Devant la menace qui pèse sur les parcs Virunga, classés au patrimoine mondial de l’UNESCO et sites RAMSAR, les communautés riveraines ainsi que la société civile locale en partenariat avec 350.org se mobilisent pour s’opposer à une série d’attribution des licences d’explorations pétrolières du gouvernement de la République Démocratique du Congo, à travers le ministère des Hydrocarbures. Ces licences d’exploration pétrolière auraient des conséquences dramatiques sur les vies et droits des communautés locales dont la déforestation, l’insécurité, la pollution, la destruction des moyens de subsistance des communautés et le dérèglement climatique.

En 2019, un plan d’action semestriel a été élaboré et mis en oeuvre pour demander l’annulation des ordonnances prises depuis 2005 qui octroient des licences d’exploration de pétrole. Quelques avancées ont ete notees, en particulier  la décision d’annulation de l’arrêté portant attribution d’une partie des Virunga au profit au profit d’exploitation du pétrole, prise par le gouverneur du Nord Kivu  sur instruction du ministre de l’environnement. 

Des mobilisations communautaires (rassemblements et marches) à Goma en passant par des actions de plaidoyer conduites par les réseaux de la société civile à Kinshasa et a Goma, ainsi que des sensibilisations en ligne et dans les médias ont permis de rallier des milliers de nouveaux acteurs à la cause.  A ce jour, 1290 personnes ont signé la pétition en ligne.

“Tant qu’il reste à faire, le chemin est encore long”, dit l’adage. En 2020, nous allons poursuivre le travail entamé avec nos partenaires ainsi que les communautés affectées jusqu’à l’obtention de la décision définitive de l’arrêt du processus d’octroi des licences d’exploration du pétrole à Virunga de la part du Président Félix Tshisekedi. Pour rappel, nos demandes par rapport à cette campagne sont: 

  • L’arrêt immédiat du processus d’octroi des licences d’exploration du pétrole dans les Virunga. 
  • L’annulation de toutes les ordonnances prises depuis 2005 qui octroient des licences d’exploration dans les aires protégées
  • Le strict respect des lois nationales et des conventions internationales en matière de sauvegarde de l’environnement, de promotion et  protection des droits des paysans.
  • La prioritisation des investissements dans les énergies renouvelables pour promouvoir le développement durable des économies locales

Auteur: Christian Hounkannou